mercredi 7 août 2019

Entrée


Territoires : de l'Empire au village

par 

Jacques Richard


ENTRER

Dernière publication : 31 juillet 2019

Blog créé le 22 février 2014





Questions d'histoire



ENTRER


Dernière publication : 7 août 2019

Blog créé le 29 novembre 2015






















QH 62. Les cités de Gaule romaine a) Les trois Gaules

Quelques informations sur les cités (civitates) établies par les Romains en Gaule après la conquête de César


Classement : Gaule ; Gaule romaine ; empire romain




Référence
*Robert Bedon, Les Villes des trois Gaules de César à Néron dans leur contexte historique, territorial et politique, Paris, Picard, 1999.

L’auteur
Robert Bedon, né en 1948, docteur en Lettres et Sciences humaines avec sa thèse de 1993 (Université de Tours) : L’Urbanisation des trois Gaules (50 av. J.-C.-68 ap. J.-C.), est d’abord chargé de cours à l’université de Tours ; à partir de 1999, il occupe un poste de professeur de latin à l’université de Limoges.

Présentation du sujet
[Il ne s’agit pas ici d’une reprise d’éléments de l’ouvrage cité]
Dès 120 avant J.-C., Rome conquiert une partie de la Gaule, qui devient province de Gaule Transalpine (ultérieurement Narbonnaise), incluse dans le territoire attribué au proconsul Jules César en -58 (avec la Gaule Cisalpine et l'Illyrie).
Après la conquête du reste de la Gaule (« Gaule chevelue »/Gallia comata) par celui-ci, les nouveaux territoires forment d'abord une province unique (dirigée notamment par Lucius Munatius Plancus, fondateur en 43 avant J-C de la colonie de Lugdunum/Lyon), avant d’être divisée en trois provinces sous Auguste : la Lyonnaise (Lyon), l’Aquitaine (Saintes, puis à partir de 70, Bordeaux) et la Belgique (Reims) ; la « Gaule chevelue » sera désormais appelée « les trois Gaules » (Tres Galliae), avec notamment le sanctuaire du culte impérial des trois Gaules, établi à Lyon en 12 avant J-C.
Les provinces sont divisées en civitates/cités (comme la plupart des autres provinces de l’empire) dirigées par les notables locaux (souvent appelés « décurions ») puisque les autorités civiles romaines ne sont présentes de façon permanente qu’à l’échelon de la province ; ces cités correspondent largement aux anciennes cités gauloises, dont elles reprennent les noms (Arvernes, Éduens, etc.) ; les Romains introduisent une certaine « rationalisation » territoriale (ils ne conservent que les principales cités), mais leurs donnent des statuts divers (cités fédérées, cités libres, cités tributaires) en fonction de leur attitude politique pendant la « guerre des Gaules ».
Remarques
1) Les trois provinces romaines ne correspondent pas à la division traditionnelle (qui n’avait pas de signification politique) de la Gaule chevelue entre : Aquitaine, Celtique et Belgique. L’Aquitaine d’avant la conquête (peu celtisée) s’arrêtait à la Garonne, alors que la province romaine d’Aquitaine s’étend jusqu’à l’estuaire de la Loire ; les modifications concernant la Belgique sont moindres.
2) La distinction manifeste entre les « trois Gaules » et la « Narbonnaise » est à la fois culturelle (la Narbonnaise est déjà romanisée) et politique (sous Auguste, la Narbonnaise relève du Sénat de Rome, en tant que province pacifiée, alors que les trois Gaules relèvent de l’empereur).

Liste des cités et de leurs chefs-lieux
Dans le chapitre 4 de son livre (« Les civitates et les villes des trois Gaules à l’époque julio-claudienne »), Robert Bedon étudie de façon détaillée les cités de Gaule à l’époque julio-claudienne (d'Auguste à Néron) et donne des listes synthétiques pour chaque province.
Je reproduis ci-dessous ces listes, dans l’ordre alphabétique des noms de cités (en latin), avec le nom ancien (en latin) puis le nom actuel du chef-lieu.
                                                                                         
A) Province d’Aquitaine 
Pages 86-93, liste page 90
a) cités de l’Aquitaine primitive
  1) Auscii                                 Elimberrum                          Auch
  2) Bigerri                                Bigorra                                 Saint-Lézer*
  3) Bituriges Vivisci                 Burdigala                              Bordeaux
  4) Boiates                              Boii/Boias                              Lamothe
  5) Elusates                            Elusa                                     Eauze
  6) Lactorates                         Lactora                                  Lectoure
  7) Tarbelli                              Aquae Tarbellicae                 Dax
  8) Tarusates                          Atura                                     Aire-sur-l’Adour
Notes
*Saint-Lézer : village situé à 10 km au nord de Tarbes (qui s’appelait Tarba, mais n’était apparemment pas liée aux Tarbelli)

b) cités du sud de l’ancienne Celtique
  9) Arverni                               Augustonemetum                 Clermont-Ferrand
10) Bituriges Cubi                    Avaricum                              Bourges
11) Cadurci                              Divona                                  Cahors
12) Convenae                          Lugdunum Convenarum      St-Bertrand-de-C.*
13) Gabales                             Anderitum                            Javols
14) Lemovices                         Augustoritum                        Limoges
15) Nitiobriges                         Aginnum                               Agen
16) Petrocorii                           Vesunna                               Périgueux
17) Pictones                            Lemonum                              Poitiers
18) Ruteni                               Segodunum                          Rodez
19) Santones                           Mediolanum                          Saintes
20) Vellavi                                Ruessio                                Saint-Paulien*
Notes
*Saint-Bertrand-de-Comminges : localité de Haute-Garonne, située à 20 km en aval de Luchon (sur la Garonne)
*Javols : localité de Lozère, située à 30 km au nord-ouest de Mende
*Saint-Paulien : village à 4 km au nord-ouest du Puy

B) Province de Lyonnaise 
Pages 93-98, liste page 96
  1) Abrincates                         Legedia                                 Avranches
  2) Aedui                                Augustodunum                       Autun
  3) Andecavi                           Iuliomagus                              Angers
  4) Aulerci Cenomani             Vindinum                                Le Mans
  5) Aulerci Diablintes              Noviodunum                          Jublains*
  6)) Aulerci Eburones             Mediolanum                           Évreux
  7) Baiocasses                       Augustodurum                        Bayeux
  8) Caleti                                Iuliobona                                 Lillebonne
  9) Carnutes                           Autricum                                 Chartres
10) Coriosolites                       Fanum Martis                          Corseul*
11) Lexovii                              Noviomagus                            Lisieux
12) Meldi                                 Iatinum                                    Meaux
13) Namnètes                         Condevicnum                          Nantes
14) Osismi                               Vorgium                                  Carhaix
15) Parisii                                Lutetia                                     Paris
16) Riedones                           Condate Riedonum                Rennes
17) Segusiavi                          Forum Segusiavorum              Feurs*
18) Senones                            Agedincum                              Sens
19) Tricasses                           Augustobona                          Troyes
20) Turones                             Caesarodunum                       Tours
21) Unelli                                 Crociatonum                            Carentan
22) Veliocasses                       Rotomagus                              Rouen
23) Veneti                                Darioritum                                Vannes
24) Viducasses                        Araegenuae                             Vieux*
Notes
*Jublains : localité de Mayenne, située à 8 km au sud-est de Mayenne
*Corseul : localité des Côtes-d’Armor, située à 30 km à l’est de Saint-Brieuc et 20 au sud-est de Saint-Malo
*Feurs : localité de la Loire, située à 35 km au nord de Saint-Etienne 
*Vieux : localité du Calvados, située à 6 km au sud-ouest de Caen

C) Province de Belgique 
Pages 99-106, liste page 104
  1) Ambiani                             Samarobriva                             Amiens
  2) Atrebates                           Nemetacum                              Arras
  3) Bellovaci                            Caesaromagus                         Beauvais
  4) Helvetii                               Aventicum                                Avenches*
  5) Leuci                                  Tullum                                      Toul
  6) Lingones                            Andemantunum                        Langres
  7) Mediomatrici                      Divodurum                                Metz
  8) Menapii                              Castellum Menapiorum             Cassel*
  9) Morini                                 Tarvanna                                  Thérouanne*
10) Nervii                                 Bagacum                                   Bavay*
11) Rauraci                              Raurica                                      Augst*
12) Remi                                  Durocortorum                            Reims
13) Sequani                             Vesontio                                     Besançon
14) Silvanectes                        Augustomagus                           Senlis
15) Suessiones                        Augusta Suessionum                 Soissons
16) Treveri                               Augusta Treverorum                   Trèves/Trier
17) Triboci                               Brocomagus                                Brumath*
18) Tungri                                Atuatuca                                     Tongres/Tongeren*
19) Ubii                                    Colonia Agripinensis                  Cologne/Köln
20) Viromandui                        Augusta Viromanduorum            Saint-Quentin
Notes
*Avenches : localité suisse du canton de Vaud, à 40 km au nord-est de Lausanne, entre Fribourg et Neuchâtel
*Cassel : localité du Nord, à 40 km au nord-ouest de Lille
*Thérouanne : localité du Pas-de-Calais, située 10 km au sud de Saint-Omer
*Bavay : localité du Nord, située à 10 km au sud-est de Valenciennes
*Augst : localité suisse du canton de Bâle-Campagne, à 5 km en amont de Bâle (sur le Rhin)
*Brumath : localité du Bas-Rhin, située à 10 km au nord de Strasbourg
*Tongres : localité belge de la province du Limbourg, située à 20 km au nord de Liège

Commentaires
On a donc à cette époque 64 cités qui envoient chaque année un délégué aux cérémonies du 1er août au sanctuaire des trois Gaules. 
Parmi les 64 chefs-lieux, on trouve une ville de l'actuelle Belgique (Tongres), deux villes de Suisse (Avenches et Augst), deux d'Allemagne (Cologne et Trèves) et 59 de France.
On remarque que certains de ces chefs-lieux sont devenus de simples villages, mais on trouve aussi un nombre élevé de grandes villes et de chefs-lieux de départements français.

À venir
*Les cités de Narbonnaise
*Les noms des anciens chefs-lieux de cités romaines de Gaule



Création : 7 août 2019
Mise à jour : 8 août 2019
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Questions d’histoire
Page : QH 62. Les cités de Gaule vers 70 : les trois Gaules
Lien : https://jrichardterritoires.blogspot.com/2019/08/les-cites-de-gaule-vers-70.html








lundi 5 août 2019

QH 61. La création du Gâvre 2. Situation générale e) Forêt, landes, prés et champs

Quelques remarques sur les origines de la commune du Gâvre (Loire-Atlantique)


Classement : histoire ; Bretagne ; comté de Nantes ; Blain ; Le Gâvre




Cette page fait partie du thème La création de la ville franche du Gâvre en 1225.
La présente page est consacrée au point 1 : la situation dans le secteur du Gâvre au début du XIIIe siècle.

Sommaire du point 1
a) Blain (lien)
b) Les paroisses hors de Blain (lien)
c) Routes et chemins (lien)
d) Bourgs et hameaux (lien)
e) Forêt, landes, prés et champs
f) Organisation seigneuriale et féodale (hors Blain)

e) Forêt, landes, prés et champs
Quelques éléments non exhaustifs. Page inachevée et hypothétique : que peut-on savoir sur les formations végétales présentes à cette époque ?

1) le massif forestier entre l’Isac et le Don
Il existait certainement une zone forestière importante, attestée par la création même de la ville franche du Gâvre en 1225 : la charte comportait notamment des privilèges concernant l’usage de cette forêt.
Ce massif forestier devait être assez ancien ; il semblerait qu’il ait marqué une limite de l’expansion de la langue bretonne (bien qu’on trouve quelques toponymes bretons à l’est, mais ils sont peu nombreux) qui a eu lieu dans cette région au plus tard au IXe siècle (lorsque le comté de Nantes est conquis par Nominoé).
Cette forêt n’était certainement pas telle que celle d’aujourd'hui, exploitée par l’ONF ; elle devait être plus sauvage et associer des zones boisées et des zones découvertes (proches de la « lande »).
Elle était probablement plus étendue que la forêt d’aujourd'hui, mais pas dans des proportions considérables, étant donné que les paroisses correspondant aux communes d’aujourd'hui existaient déjà.
Il est probable que la zone comprise entre la forêt actuelle et la « voie romaine » était moins défrichée que maintenant. La création de la ville franche a en effet dû être accompagnée d’une délimitation de son territoire et d’une délimitation du territoire forestier, vis-à-vis des pouvoirs extérieurs (seigneurs des alentours) et vis-à-vis des habitants de la franchise (séparation entre terres défrichables et terres non défrichables), avec peut-être la création de talus dans les zones où la limite n’était pas associée à un repère évident.

2) autres forêts
À venir.

3) Landes, prés et champs
À venir.

À venir
*Organisation seigneuriale et féodale (hors Blain)



Création : 5 août 2019
Mise à jour :
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Questions d’histoire
Page : QH 61. La création du Gâvre 2. Situation générale e) Forêt, landes, prés et champs
Lien : https://jrichardterritoires.blogspot.com/2019/08/le-gavre-2-e-foret-landes-pres-et-champs.html








dimanche 4 août 2019

QH 60. La création du Gâvre 1. Introduction b) Bibliographie

Quelques informations sur les origines de la commune du Gâvre (Loire-Atlantique)


Classement : histoire ; Bretagne ; comté de Nantes ; Blain ; Le Gâvre




Ceci est la suite de la page La création de la ville franche du Gâvre en 1225, dans laquelle je présente les problèmes à étudier en relation avec cet événement.
La présente page (inachevée) est consacrée à la bibliographie disponible.

Bibliographie
1) Le Gâvre
*Philippe Jarnoux, « Les privilèges d’une paroisse bretonne : Le Gâvre, XIII°-XVIII° siècles », Histoire et Sociétés Rurales, n° 18, 2° semestre 2002, p. 159-185
*« Le Gâvre » sur le site Info Bretagne (lien)

2) Blain
*Léon Maître, « Blain centre industriel et commercial des Namnètes », dans Les Villes disparues de la Loire-Inférieure, Nantes, Forest et Grimaud, 1886, pages 251-370, disponible sur Gallica (lien)
*Francis Legouais, Histoire du Gâvre et de Blain, Nantes, Éditions Marcel Buffé, 1970
- Tome 1 : Au pays des Namnètes Blain-Le Gâvre, disponible sur Gallica (lien)
- Tome 2 : Des mâcles des Rohan au bonnet républicain
- Tome 3 : Après les abeilles et les lys
*« Blain » sur le site Info Bretagne (lien)

3) Autres paroisses (communes) du secteur
a) Guenrouet
*« Guenrouet » sur le site Info Bretagne (lien)

b) Plessé
*« Plessé » sur le site Info Bretagne (lien)

c) Guémené-Penfao
*« Guémené-Penfao » sur le site Info Bretagne (lien)

d) Marsac
*« Marsac » sur le site Info Bretagne (lien)

e) Vay
*« Vay » sur le site Info Bretagne (lien)

f) La Grigonnais
*« La Grigonnais » sur le site Info Bretagne (lien)

g) Héric
*« Héric » sur le site Info Bretagne (lien)

h) Nozay
*« Nozay » sur le site Info Bretagne (lien)

i) Fay-de-Bretagne
*« Fay-de-Bretagne » sur le site Info Bretagne (lien)

j) Conquereuil
*« Conquereuil » sur le site Info Bretagne (lien)

k) Saint-Gildas-des-Bois
*« Saint-Gildas-des-Bois » sur le site Info Bretagne (lien)

4) Etudes générales (département, pays des Namnètes, comté de Nantes)
*Léon Maître, Les Villes disparues de la Loire-Inférieure, Nantes, Forest et Grimaud, 1886, disponible sur Gallica (lien)
*Léon Maître, Géographie historique et descriptive de la Loire-Inférieure, Nantes, Grimaud, 1893, en deux tomes :
1) « Villes disparues des Namnètes » (au nord de l’estuaire)
2)  « Villes disparues des Pictons » (au sud de l’estuaire).

5) Thèmes
a) routes et chemins
*Louis Bizeul, Des voies romaines sortant de Blain (Loire-Inférieure), Nantes, Imprimerie de Mme Vve Camille Mellinet, 1845, disponible sur le site Gallica (lien) (voir page)
*Léon Maître, « La conquête de la Basse-Loire par le réseau des voies romaines », Bulletin de la Société Archéologique de Nantes et de la Loire-Inférieure, volume XLIX, 1908, pages 69-99, disponible sur le site Gallica (lien) (voir pages a et b)
*Paule Champaud, « La route de Rennes à Nantes », Norois, 1958, volume 19, pp. 267-285, disponible sur le site Persée (lien) (voir page)

b) autres
*végétation
*le duc Pierre 1er de Bretagne (Pierre de Dreux)
*les villes nouvelles créées au Moyen Âge



Création : 4 août 2019
Mise à jour :
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Questions d’histoire
Page : QH 60. La création du Gâvre 1. Présentation b) Bibliographie
Lien : https://jrichardterritoires.blogspot.com/2019/08/le-gavre-1-presentation-b-bibliographie.html








jeudi 1 août 2019

QH 59. La création du Gâvre 2. Situation générale d) bourgs et hameaux

Quelques remarques sur les origines de la commune du Gâvre (Loire-Atlantique)


Classement : histoire ; Bretagne ; comté de Nantes ; Blain ; Le Gâvre




La présente page est consacrée au point 1 : la situation dans le secteur du Gâvre au début du XIIIe siècle.

Sommaire du point 1
a) Blain (lien)
b) Les paroisses hors de Blain (lien)
c) Routes et chemins (lien)
d) Bourgs et hameaux
e) Forêt, landes, prés et champs (lien)
f) Organisation seigneuriale et féodale (hors Blain)

d) Bourgs et hameaux
Quelques éléments, non exhaustifs. Page inachevée.

*Le Gâvre (avant 1225)
Que peut-on savoir sur l’habitat de cette époque, en dehors de La Magdeleine, où existait un établissement du type « lazaret » dès le XIIe siècle, origine du hameau actuel ?
Y avait-il un hameau là où se trouve l’actuel bourg ?
Y avait-il un carrefour précédant l’actuel carrefour central (croisement des routes de Blain à Conquereuil, du Gâvre à Plessé et du Gâvre à Vay) ?
Y avait-il d’autres hameaux ?

La page Wikipédia Le Gâvre (liendans la version en cours le 1° août 2019 (lienindique que :
« la voie romaine Nantes-Blain-Rennes traversait l'actuel territoire communal […].
Le long de cette voie, dont une partie forme l'actuelle Grande Rue, furent par la suite construites les maisons des notables, gallo-romains d'abord, puis fonctionnaires ducaux et royaux. »
L’idée qu’il y aurait eu des maisons de « notables » dès l’époque gallo-romaine est tout à fait douteuse ; de même que la dénomination « fonctionnaires ducaux ».

En ce qui concerne les hameaux actuels du Gâvre, on peut noter les principaux :
*le Haut-Luc et le Bas-Luc
*la Roberdais, la Maillardais
*l’Anglechais, les Rôtis : tous deux situés sur la voie Blain-Rennes
*Villeneuve.

*Autres communes
On peut noter un certain nombre de toponymes bretonnants ou influencés par le breton dans des communes dont la toponymie est largement française, ce qui pourrait indiquer que ces toponymes sont relativement anciens :
**Magouët, Coëtmeur à Blain (carte)
**Parignac à Fay-de-Bretagne (carte)
**Peslan, Lévrizac à Guenrouët (carte)
**Trégouët, Lavrac, Trémar, Trélan, Toulan, Calan à Plessé (carte)
**Tréfoux, Mézillac, Tréguely, Guénouvry, Pussac à Guémené (carte)
**Tréveleuc à Marsac (carte)
**Clégreuc à Vay
**Blouzac, la Bretonnière à la Grigonnais (carte).
On peut remarquer l'absence de tels toponymes au Gâvre.

*Le cas de Nozay
Cette bourgade n’est devenue importante qu’au XVIIIe siècle, le bourg ancien étant alors délaissé au profit d’un nouveau centre situé sur la route royale de Nantes à Rennes.

À venir
e) Forêt, landes, prés et champs (lien)
f) Organisation seigneuriale et féodale (hors Blain)



Création : 1° août 2019
Mise à jour : 2 août 2019
Révision :
Auteur : Jacques Richard
Blog : Questions d’histoire
Page : QH 59. La création du Gâvre 2. Situation générale d) bourgs et hameaux
Lien : https://jrichardterritoires.blogspot.com/2019/08/la-creation-du-gavre-2-d-bourgs-et.html