lundi 10 avril 2017

QH 13. « Nos ancêtres les Gaulois » (Nathan, CE, 1946)

Quelques remarques sur un manuel d’histoire d’enseignement primaire du début de la IV° République


Classement : Gaule ; Gaulois ; nos ancêtres les Gaulois




Ceci est une des pages « Nos ancêtres les Gaulois », dans lesquelles je présente le contenu relatif aux Gaulois de manuels scolaires (niveau primaire) de diverses époques.

Je présente ici le manuel de Cours élémentaire des éditions Nathan, daté de 1946 (programme de 1945).

Référence
*P. Bernard et F. Redon, Nouvelle Histoire de France Cours élémentaire Programme 1945, Paris, Nathan, 1946
Il concernait les CE des écoles à classe unique et les CE2 des écoles à plusieurs classes.
(dans ce cas, les élèves de CE1 en avaient un intitulé Notre premier Livre d'Histoire).

Les auteurs
*F. Redon : sa notice de la BnF ne donne pas de renseignement autre qu'une fonction d'inspecteur primaire ; sa notice SUDOC indique son prénom, Frantz, et sa bibliographie.
*P. Bernard : selon sa notice BnF, il s'agit de Paul Bernard, « Ancien directeur de l'École normale d'Alger-Bouzaréa et de l'École normale d'instituteurs de la Seine » (notice SUDOC).
Tous deux ont travaillé en Algérie.

Texte
Je présente ci-dessous la reproduction des pages 6 et 7 (« Leçon 1 La Gaule et les Gaulois »).










































Commentaires
Plusieurs énoncés sont critiquables d’un point de vue logique (« La France s’appelait la Gaule et ses habitants les Gaulois »). Il faudrait dire, pour être exact : « Le territoire qui, grosso modo, est aujourd'hui celui de la France et de la Belgique, était appelé "Gaule transalpine" par les Romains qui appelaient en général  "Gaulois", mais aussi "Vascons" (entre les Pyrénées et la Garonne), "Celtes" (entre la Garonne et la Seine) et "Belges" (entre la Seine et le Rhin), les habitants de ce territoire. » Il faut reconnaître que les subtilités de l'histoire celtique seraient difficiles à enseigner à des enfants de 7 ans.
On note aussi un certain nombre d’erreurs (le mode d’habitat) ou d’omissions (agriculture, artisanats), qui vont d'ailleurs dans le sens de la dévalorisation : en réalité, la civilisation gauloise, ou si on veut, celtique d'entre Rhin et Garonne, n'était pas aussi primitive, notamment dans le domaine de la métallurgie.
Mais le fait le plus important, à mon avis, réside dans une absence : celle de la formule « Nos ancêtres les Gaulois » et de tout énoncé faisant des Gaulois nos ancêtres. Nos prédécesseurs tout au plus, sans qu’aucun lien de filiation soit exprimé.
On notera d’ailleurs la caractérisation de ces Gaulois comme « barbares », ce qui n’est pas du tout positif. Est-ce qu'on a tellement envie d’avoir ces « barbares » comme ancêtres ?

Un problème historiographique : l’énoncé « Nos ancêtres les Gaulois »
L’exemple que je donne ici montre qu’un livre de l’immédiat après-guerre, publié par une grande maison d’édition, ne contient pas cet énoncé. Peut-être que les autres manuels le contenaient, cela sera à vérifier.
Mais en première approximation, on peut se demander pourquoi beaucoup de gens sont persuadés que c’était l’énoncé inaugural de l’enseignement de l’histoire en France (et même dans les colonies !).
Ainsi, Magyd Cherfi (du groupe Zebda) nous dit (Ma part de Gaulois, Actes Sud, 2016, page 20) : « Cette extravagance a débarqué quand on nous a tout de go annoncé que nos ancêtres étaient gaulois. »
Ainsi, bien sûr, François Reynaert (Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises) pour qui c’est « l’incipit de tout manuel de notre enfance » (je cite de mémoire).
Sans oublier Henri Salvador !
Il faut croire qu’ils ont eu à leur disposition un autre manuel que le Nathan !




Création : 10 avril 2017
Mise à jour : 23 avril 2017 (suite)
Révision : 5 septembre 2017
Auteur : Jacques Richard
Blog : Questions d’histoire
Page : QH 13. « Nos ancêtres les Gaulois »
Lien : http://jrichardterritoires.blogspot.fr/2017/04/nos-ancetres-les-gaulois.html








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire